Inu Yasha – 01 de Rumiko Takahashi

Titre : Inu Yasha

Auteur : Rumiko Takahashi

Éditions : Kana

Tome : 1

Pages : 192 pages

Type : Manga Shonen

Prix : 6,85€

output-onlinepngtools(1)

https://amzn.to/2Z1iVwM

output-onlinepngtools(2)

Quel est ce monde étrange dans lequel est tombée Kagome? Qui est cet Inu-Yasha? Qu’est-ce que la perle de Shikon? Mystères et aventures ne font que commencer!

output-onlinepngtools(3)

Un vent de fraîcheur.

Depuis quelques temps (depuis Everless à vrai dire, si on ne compte pas mon petit bonheur de Lady Helen) j’ai beaucoup de mal à lire (ah oui maintenant que je relis cette chronique qui prenait la poussière dans mon blog, je me rends compte que ça fait loin quand même).

Chaque fois que je prends un roman, c’est pour me rendre compte que ce n’était pas ce à quoi je m’attendais, que c’est beaucoup trop lent, que l’histoire, l’écriture ou les personnages ne me plaisent pas BREF, j’ai un peu l’impression d’être dans une sorte de panne de lecture ou de cycle infernal au niveau de mes lectures (j’ai abandonné Shades of Shadows qui est beaucoup trop lent et pas vraiment intéressant, et Bad Roméo qui là pour le coup est une hérésie complète, mais je vous en reparlerai).

En gros, me replonger dans Inu Yasha, LE manga de mon adolescence m’a fait le plus grand bien.

Un coup de crayon original.

C’est toujours ce qui m’a plu avec Rumiko Takahashi.

J’aime bien les mangas mais j‘ai toujours un problème avec la manière dont est souvent représentée la femme (toujours hyper grosse poitrine à la limite du raisonnable – disons le franchement, la plupart du temps, c’est impossible d’en avoir une aussi grosse avec une taille hyper fine).

Du coup, voir que Kagome, l’héroïne principale d’Inu Yasha a un corps d’adolescente normale m’avait bien séduite à l’époque – et encore aujourd’hui.

Du bonheur de se replonger dans les souvenirs.

À peine les pages tournées que je me rappelais déjà de certaines scènes.

J’ai adoré retrouver Kagome, avec son caractère trempé et sa naïveté, Inu Yasha, toujours aussi charismatique, et même la vieille Kaede qui m’a bien fait rigoler.

J’ai aussi grande hâte de revoir Shippo, Miroku, Sango et Kirara.

Une histoire originale.

J’avoue que je ne lis pas énormément de mangas, du coup je ne sais pas trop si, dans le monde du manga, Inu Yasha est original.

Pour moi en tout cas, il l’est de par les dessins plutôt simple. L’histoire est peut-être assez basique (une humaine qui se retrouve à une autre époque car elle est la réincarnation d’une Miko et doit aider les protagonistes à régler un problème), mais je trouve que la manière dont elle est traitée est intéressante.

On en découvre plus sur l’époque Sengoku et sur les traditions japonaises ainsi que tout le folklore (les Yukai, les les hanyo etc.).

Mon avis n’est pas très objectif mais je recommande ce manga à 100%, rien que pour voir un garçon avec des oreilles de chien se faire mener à la baguette par une jeune humaine !

output-onlinepngtools(4)

4.5

output-onlinepngtools(5)

2 commentaires sur “Inu Yasha – 01 de Rumiko Takahashi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s