Chronique : Semblables de Julie Jodts

CVT_Semblables-tome-1_9492.jpg

 

Titre : Semblables

Auteur : Julie Jodts

Éditions : Plume blanche

Pages : 248 pages

Type : Fantasy

Prix : 15€

 

 

output-onlinepngtools(1)

https://amzn.to/2Yg8qcY

output-onlinepngtools(2)

À toi, l’aîné,
Guerrier, courageux et vaillant
Fier protecteur de la cité
Et de ses enfants

Que les Dieux
Soient miséricordieux
Et t’accordent la paix
Celle que tu ne trouveras sans doute jamais

À toi, le cadet,
À l’amour pur et sincère
Seul à pouvoir enfanter
Tu deviendras père ou mère

Que les Dieux
Soient miséricordieux
Et t’accordent la fertilité
Car sans elle, tu es condamné

À toi, le benjamin,
Dévoué et polyvalent
Savant, artisan, ou médecin
Ta famille sera la cité dorénavant

Que les Dieux
Soient miséricordieux
Et t’accordent la compassion
Puisses-tu exercer le métier choisi avec passion

Que les Dieux protègent et guident,
Tous ces enfants au destin scellé
Car entre leurs mains frêles et timides
Se joue l’avenir du monde entier.

output-onlinepngtools(3)

Vous avez dit Fantasy ?

Quand j’ai lu la quatrième de couverture, j’avoue que je n’étais pas plus emballée que ça. Moi qui aime les résumés plutôt détaillés (pas trop non plus, mais au moins quelque chose qui indique ce que je vais lire) là j’étais tout sauf servie.

On me vendait une sorte de poème / chanson, et pourtant j’ai quand même signé (oui ben quoi ? on a tous le droit d’avoir envie de changement !)

Et là, bonheur ! Je découvre qu’on est dans un monde de fantasy dans lequel notre naissance défini ce que l’on va être (les premiers combattent, les seconds se marient et le reste fait un peu ce qu’il veut). En plus, on avait des aniphores … des ani-phores ! Oui oui, comme Pantalaimon dans À la croisée des mondes ! Il ne m’en fallait pas plus …

Oui mais voilà, la Fantasy, je ne l’ai pas vraiment vue, et les aniphores disparaissent du paysage vers le quart du roman … pour l’émerveillement, on repassera donc.

Vu, vu et revu.

C’est le problème principal que j’ai rencontré à la lecture de ce roman. Que ce soit au niveau des relations entre les personnages (qu’elles soient amicales ou amoureuses), ou alors par rapport aux pensées et réactions de la protagoniste principale, rien ne m’a bien étonnée.

J’arrivais à prédire chacune de ses actions, et j’avoue qu’à la fin, c’était non seulement lassant, mais ça rendait Mia un peu agaçante et antipathique. Parce que quand elle peut être mise en victime (et donc à sauver par un preux chevalier) ou alors renvoyer l’ascendeur, et donc elle passer pour la preuse chevalière – ça se dit pas ? – mais de manière très maladroite, elle est là.

La romance – moi qui aime plutôt ça en plus – était de trop et hyper maladroite (et un peu glauque aussi). Je ne l’ai pas compris et je n’en avais pas envie. Je pense sincèrement que Mia aurait pu évoluer seule sans qu’on nous rajoute un énième Mâle avec un grand M (et en plus, il était cliché à mort).

 » Si tu peux échapper à ton devoir, ton destin lui, irrévocable, reste collé à ta peau, telle une ombre. « 

Une histoire un peu comme le résumé…

Brouillon

C’est certain que le fait qu’il n’y ait pas de quatrième de couverture à proprement dite n’aide pas, mais là j’avoue que l’intérieur du roman m’a paru aussi décousu que l’extérieur.

J’ai mis beaucoup de temps à comprendre où l’autrice voulait en venir, et même une fois la dernière page tournée, je ne crois pas avoir tout saisi.

La fin ne m’a pas transportée non plus ET POURTANT …

Vous allez me prendre pour une barge mais …

J’ai quand même envie de savoir la suite.

Alors oui, quand on lit la chronique comme ça on doit se dire : OK, là, elle s’est totalement emmêlée les pinceaux la pauvre fille. Elle a du se tromper de conclusion ou alors elle est complètement sénile !

Non ! Ni l’un ni l’autre (enfin j’espère, je vous laisse juger pour la deuxième). Même si rien ne m’a transcendée dans ce roman, j’ai cette petite pointe de curiosité qui a tout de même été attisée tout au long du livre – et surtout à la fin évidemment, du coup je me demande quand même ce que le tome 2 me réserve.

Je ne dis pas que je me jetterais dessus à sa sortie, mais je suis tout de même curieuse de voir ce que ça va donner !

output-onlinepngtools(4)

2.5

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s