Chronique : A Court of Mist and Fury de Sarah J. Maas

Capture d’écran 2019-03-12 à 18.16.25.png

Amazon

https://amzn.to/2Hgd96k

résumé

Feyre a survécu aux défis d’Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas.
Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps…
Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin…
Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

monavis

ENFIN !

Depuis le temps que je devais lire ACOMAF, j’ai finalement décidé de le tirer de ma PAL, où il dormait depuis plus ou moins 2 ans.

Effrayée par sa taille, puis par la suite des évènements (j’avais relu ACOTAR pour être certaine de tout avoir fraîchement en tête, et la relecture ne s’était pas vraiment bien passée, alors qu’il avait été, à la base un coup de coeur).

Bref, j’y allais à reculons, plus par peur d’être déçue que par non-envie (oui oui), de le lire.

Flop.

Ou plouf, ou badaboum, ou bam, bref, tout ce que vous voulez qui pourrait exprimer la déception. Car non, je n’ai pas aimé ACOMAF, contrairement à beaucoup de gens (j’ai d’ailleurs l’impression d’être la seule).

Alors, je n’ai pas détesté, il y a des choses, des gens, des moments, qui ont su trouver grâce à mes yeux (quand même). Mais dans la globalité, j’ai trouvé ce second tome très moyen. J’ai même retrouvé ce qui, à durant ma deuxième lecture d’ACOTAR, m’avait gêné, et donc, ce que je craignais depuis le début.

Quand le personnage principal te sort par les trous de nez.

Notre chère Feyre, que beaucoup semblent apprécier pour sa combativité, sa force et sa volonté m’a, non seulement pas du tout laissé de marbre, mais m’a énervée au plus haut point.

Toujours à dormir parce que trop fatiguée moralement, ronchon comme pas 2 et impossible à vivre, elle a un caractère digne du pire des cochons. Elle est imbuvable, et malgré tout ce qu’on veut nous faire croire, je ne vois pas une once de combativité dans son caractère. Elle n’accepte aucune concession quand il s’agit des autres, mais quand le sujet se recentre vers elle, tout le monde devrait accepter ses aléas. Une vraie bip !

Et les autres ? Ils sont sympas ou pas ?

Je vais peut être en étonner plus d’un(e), mais Rhysand n’est pas mon personnage préféré. Attention, je l’aime énormément comme à peu près tout le monde, mais celui qui a su voler mon coeur avec son caractère particulier et son histoire toute aussi spéciale c’est Azriel. Azriel l’Illyrian. Azriel le ténébreux. Azriel le secret.

Je trouve qu’au niveau impact et présence, il a un peu remplacé le Rhysand du premier tome (qui apparaissait comme un prince des ombres).

J’ai aussi beaucoup apprécié Cassian, Amren et Mor. Nesta, que beaucoup de monde déteste, est un peu remontée dans mon estime, face à ce caractère de feu qui ne s’éteint jamais. Peu importe qui se tient devant elle, elle ne flanche pas et ne se laisse pas avoir par un petit regard mielleux ou une remarque acerbe (contrairement à Feyre « la courageuse » encore une fois – oui, elle m’a saoulée).

Citation - ACOMAF

C’est quoi le vrai HIC ?

J’ai l’impression d’être la seule à avoir été choquée par le fait que notre cher et tendre Rhysand, roi de la nuit, seigneur des ténèbres le plus puissant qu’il n’y ait jamais eu sur cette Terre… essaie de faire des alliances de partout pour sauver la planète. Alors OK, je comprends que ça puisse être compliqué de battre un roi en colère avec des milliers de soldats mais bon, quand on est le plus puissant High Lord au monde et qu’on a les Illyriens les plus puissants à ses côtés, avec Amren, Mor etc. je ne comprends vraiment pas l’intérêt d’aller démarcher tout le monde pour essayer de faire je ne sais trop quoi.

Love is love.

J’ai eu une relation extrêmement particulière avec l’histoire Feyre – Rhysand. Autant je trouvais qu’elle mettait beaucoup trop de temps à se révéler entièrement (la première action amoureuse se passe vers 450 pages alors que le livre en a 620 environs), autant à la fin je n’en pouvais plus de les voir se jeter dessus à chaque seconde et faire les choses les moins catholiques du monde avec moult description (vous savez que je n’aime pas ça, pas ma faute).

Je pense tout simplement que Sarah J. Maas a totalement loupé le coche avec moi et que, si au début j’étais demandeuse de cette histoire et que j’avais hâte que ça arrive, le fait de me faire trop attendre a juste fait retomber le soufflet et je n’avais plus vraiment grand chose à faire de leur histoire (surtout avec FEYRE – toujours la même – qui soufflait le chaud et le froid, hésitait H24, disait oui avec ses gestes mais non avec sa bouche BREF).

Conclusion !

Je vais lire la suite parce que je ne suis pas arrivée là pour rien et que j’ai le troisième tome dans ma bibliothèque (et que malgré tout je suis curieuse de savoir comment tout ça va se terminer pour Feyre et Rhysand – oui je sais je suis un peu maso). Je ne peux pas dire que j’ai détesté, l’histoire en elle-même reste plutôt originale et le monde est intéressant (même s’il y a trop de descriptions à mon goût). Les personnage secondaires que j’ai adoré sauvent clairement la mise au roman. Mon petit Azriel mérite un meilleur développement et une belle fin.

Un petit dernier pour la route aussi : je n’ai pas apprécié Tamlin dans ce tome et pour cause, Sarah J. Maas fait très bien son job pour qu’on le déteste et qu’on oublie à quel point il a été prévenant et bon dans la premier tome. Si on l’aimait bien, clairement, elle nous a fait passer l’envie de rêver de lui.

Note - ACOMAF


4 réflexions sur “Chronique : A Court of Mist and Fury de Sarah J. Maas

  1. Dommage qu’il ne t’ai pas tant plu que ça, je vais pas te mentir ce tome a été un énorme coup de cœur pour moi et il me tarde de lire la suite X)
    Mais bon, c’est vrai que tu as relevé certains aspects véridiques mais je trouve que cela n’enlève rien au charme du roman 😉

    J'aime

    1. Je peux comprendre, je pense que soit j’en attendais beaucoup trop, du fait de l’avoir remis au lendemain à chaque fois en attendant le moment propice & le fait que tout le monde l’avait tant adoré j’ai dû me dire que forcément ce serait un coup de coeur ^^

      Mais bon Feyre … c’est pas du tout passé ^^ Par contre merci à l’autrice d’avoir créé Azriel, je suis in love ❤ ^^

      Aimé par 1 personne

    1. Ben la première lecture du tome 1 c’était coeur coeur love, et puis j’ai relu et je me suis dis : coeur coeur love ? vraiment ? t’avais de la boue dans les yeux ? et là c’était le pompon ! envie de la claquer tout du long (la pauvre ahah)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s