Chronique : La loi du cœur de Amy Harmon

Capture d’écran 2019-02-22 à 12.43.37.png

Amazon

https://amzn.to/2DOcQez

résumé

Malgré elle. Malgré lui. Une seule loi : la passion.
Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette. Au journal de vingt heures, ce nourrisson âgé de quelques heures à peine et déjà à l’article de la mort, abandonné par une mère accro au crack, a été baptisé Bébé Moïse.
Les gens adorent les bébés, même les  » bébés crack « . Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants, puis des adolescents. Et personne ne veut d’un ado amoché par la vie.
Moïse était amoché. Mais il était aussi étrange, et tellement beau. Il allait changer ma vie, plus que je n’aurais jamais pu l’imaginer. J’aurais peut-être dû écouter les conseils de ma mère et rester à l’écart. Moïse lui-même m’avait prévenue…

monavis

Ma première déception d’Amy Harmon.

J’avais adoré L’infini + Un ainsi que Nos faces cachées. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé d’acheter La loi du cœur quand j’ai vu qu’Amy Harmon en était l’autrice, faisant confiance à l’adage : jamais 2 sans 3, espérant un nouveau coup de cœur.

Hélas, ça n’a pas été le cas et, faute de coup de cœur, j’ai même essuyé une (petite) déception concernant ce roman.

Un mélange pas toujours très heureux.

Dans ce livre, ce qui m’a tout d’abord perdu, c’est le mélange des genre. On est dans du contemporain qui raconte les tranches de vies de plusieurs personnages (principalement Moïse et Georgie, avec un peu de Tag dedans aussi). Et puis on a la romance avec Moïse et Georgie. Ensuite vient se greffer à ça du fantastique avec Moïse qui voit des fantômes et peint pour eux. Et enfin, du thriller, traitant de la disparition de filles au fil des années.

Le soucis ici c’est que, déjà, il y a trop de genres. On n’arrive pas à se fixer sur un ou deux, et ça devient problématique. L’autre souci est qu’ils sont traités inégalement. Le thriller, par exemple, est cité un peu au début, un chouilla au milieu, et ce n’est qu’à la fin qu’on y revient vraiment, un peu comme un cheveux sur la soupe, alors qu’on n’en a presque pas parlé tout le long du roman.

Neutre.

C’est comment je me suis sentie tout au long du roman par rapport aux personnages. Je n’ai pas eu de coup de foudre ni de coup de gueule. Je suis restée de marbre devant les sentiments, réactions ou vécus des personnages. Je n’avais ni peine, ni joie ni colère. Du coup, j’ai forcément eu du mal à rentrer dans l’histoire (je suis de ce genre de personne qui a besoin d’apprécier un minimum les personnages pour aimer le récit).

Je n’ai pas non plus été transcendée par la personnalité qu’Amy a essayé de donner à ses personnages.

Une écriture un peu en deçà de d’habitude.

Je ne sais pas si c’est parce que je n’ai pas accroché aux personnages et que tout m’a parue plus long, mais je me suis vraiment beaucoup ennuyée. J’ai d’ailleurs à peine terminé le roman et j’ai lu bien plus qu’en diagonale les 100 dernières pages, sautant carrément des chapitres parfois tellement je trouvais ça ennuyant.

J’ai aussi eu un problème avec « l’écriture-parlée » de certains personnages.

J’ai bien compris que Georgie et Tag étaient censés venir de la campagne, mais j’ai trouvé la manière qu’avait Amy Harmon d’écrire leurs dialogues trop. Elle les faisait vraiment passer pour des bouseux mais dans le sens cliché du terme, comme si les gens habitants à la campagne (j’en suis), parlaient tous avec un accent de grand-père ou grand-mère de l’ancien temps.

Comme l’a très justement dit Mademoiselle Anaïs dans sa chronique, on a l’impression d’être au XXème siècle alors que le roman se déroule à notre époque.

Les points positifs ?

Je dirais la couverture qui est magnifique. Pour ce qui est du reste, je ne peux pas dire que ce roman est mauvais, mais je n’ai clairement pas accroché. Je pense qu’il pourra plaire à d’autres (et c’est le cas, car il a plus de 16 sur Livraddict), mais ce n’était clairement pas pour moi.

Note - La loi du coeur.jpg

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s