Chronique : Maliki broie la vie en rose de Maliki

Capture d’écran 2019-01-20 à 21.38.26.pngCapture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

https://amzn.to/2HppYMg

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

La jeune et jolie Maliki, charmante fille à tendance manga aux oreilles pointues, nous raconte sa vie en la dessinant dans des strips chargés d’humour du quotidien, parfois noir, souvent hilarant.
Ce livre est un recueil d’anecdotes et de tranches de vie.
On y aborde la cohabitation épique humains-chats, l’animal le plus tyrannique de la planète.
On parle de l’enfance, partagée entre rêveries sucrées et trauma profonds.
Et plus généralement, on constate l’incroyable ironie de la réalité, qui est toujours bien plus extraordinaire que n’importe quelle fiction

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Une deuxième lecture qui se passe tout aussi bien que la première.

J’avais déjà vu au détours de ma médiathèque cette couverture toute colorée et ce petit personnage mi humain mi elfe rose qui dégageait plein de bonne humeur et de fraîcheur. Je l’avais emprunté, lu et beaucoup aimé. Et puis, en le revoyant, je n’ai pas pu m’empêcher de me replonger dedans, histoire de couper mes longues lectures avec quelque chose de plus graphique, léger et fun.

Maliki et ses chats, c’est la détente assurée.

Entre Fleya la sauvage et Flëanor l’alien, Maliki est plutôt gâtée, et nous aussi du coup ! Je ne me souvenais plus à quel point les chats pouvaient être drôlement bizarres. Et je me rends compte qu’avant les vidéos YouTube ou les comptes Instagram, il y avait l’art, les dessins et les BD pour montrer à quel point ces animaux peuvent être complètement dérangés.

Vraiment, lire ce genre de bouquin c’est une petite bouffée d’air frais quand on en a un peu marre des lignes noires sur des centaines de pages blanches.

On parle un peu du dessin ?

J’ai bien aimé, mais j’ai trouvé que c’était un peu trop simple à mon goût parfois. Pas assez poussé. Après, on voit clairement que c’est un premier tome car de ce que j’ai pu voir sur Amazon par rapport aux BD suivantes, ce n’est pas du tout la même chose ! À force de travail et de ténacité, le niveau augmente d’année en année.

En tout cas ce que je retiendrais c’est que, sans avoir rigolé à gorge déployée, j’ai laissé tout mon stress au placard et que je suis ressortie détendue de cette lecture.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.25


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s