Chronique : Everything Everything de Nicola Yoon

Capture d’écran 2018-12-09 à 18.11.22.png

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

https://amzn.to/2BYRDyP

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Une relecture placée sous le signe de la conscience.

La première fois que je m’étais penchée sur les pages du roman de Nicola Yoon, c’était pour en sortir, sinon avec un coup de cœur, au moins après avoir passé un très bon moment. Ça a été le cas une seconde fois, même si j’ai retourné les pages de ce roman en le regardant d’un autre œil, notamment grâce à Mademoiselle Cordélia qui avait fait une chronique salée sur le roman (dont je ne pourrais pas vous parler ici sans risquer de vous spoiler). Sachez seulement que, si j‘ai pris en compte son avis et compris où elle voulait en venir, j’aime toujours autant cette fin, qui à l’époque et encore aujourd’hui m’avait surprise et laissée complètement baba.

Des personnages plutôt bien travaillés.

Tout comme durant ma première lecture, j’ai beaucoup aimé les personnages. Même si ce ne sont pas les protagonistes les plus profonds que j’ai rencontré depuis que je lis, je les trouve assez bien faits et nuancés. Ils ont leurs bonheurs et leurs malheurs, leurs joies et leurs peines, ainsi que leurs croyances.

Les personnages secondaires sont aussi importants. J’ai vraiment trouvé la mère de Madeline intéressante et sa « nourrice » Carla extrêmement attachante.

Je me rends cependant compte que je n’ai pas tant de choses que ça à raconter sur ce roman car, sans spoil, il est difficile de réellement réagir. Pour autant, j’ai beaucoup aimé l’écriture et la construction du livre – il y a des schéma, des listes, des dessins etc. qui rendent la lecture attractive et sympathique.

Une fin à la mode quitte ou double.

On aime ou on déteste. Personnellement, j’ai apprécié, même si je comprends l’argument de certaines personnes (notamment ceux de Cordélia). Personnellement, si j’ai bien aimé la fin, ce n’est pas pour ce qu’elle contient en tant que telle mais pour les rebondissements qui l’ont causés. En grande naïve que je suis, je ne m’attendais clairement pas à ça la toute première fois et j’étais restée sur le c*l en refermant le roman.

L’autrice avait 2 types de choix qui s’offraient à elle, et elle en a fait un. Je ne dirais pas que je le préférais à la deuxième possibilité, tant ils sont différents et donc, incomparables.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.25


7 réflexions sur “Chronique : Everything Everything de Nicola Yoon

    1. J’aime bien le « de mon plein gré » je suis de la team qui adore se faire spoiler histoire de savoir si je vais avoir le coeur brisé à la fin ou non ahah

      Mais ouais comme je disais c’est quitte ou double et si j’ai bien aimé la fin c’est pas pour ce qu’elle contient mais pour le WTF que j’ai poussé la première fois que j’ai vu ça ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s