Chronique : La revanche des discrets : Au royaume des bavards, les discrets sont rois de Sophia Dembling

Capture d’écran 2018-11-23 à 09.11.01.png

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

https://amzn.to/2OQBgri

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Ce livre malin et incisif met les personnes discrètes (aussi qualifiées d’introvertis) au défi de se réapproprier leur personnalité… avec une force tranquille. Sophia Dembling affirme que la vie des introvertis n’est en rien moins riche que celle des autres, comme voudraient nous le faire croire la société. Mêlant analyse personnelle et psychologie, son ouvrage aide et encourage les discrets à renouer avec leur nature, à valoriser certains de leurs traits de caractère dont ils ont pu avoir honte, et à les reconsidérer comme des atouts. Vous n’êtes pas timide, c’est juste que vous appréciez les joies du silence. Vous n’êtes pas associable, mais vous aimez vous ressourcer dans la solitude. Vous n’êtes pas froid et distant, mais vous trouvez plus d’intérêt aux échanges en tête-à-tête qu’aux rassemblements en grand comité.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Et si on commençait pas la citation qui m’a ouvert les yeux ?

 » Il y a eu des moments, au cours de ma vie, où je me suis demandée si je n’étais finalement pas une espèce de snob au cœur de pierre.

Pourquoi étais-je si réticente à me rendre à des fêtes et pourquoi avais-je envie d’en partir à peine arrivée ?

Pourquoi cela me contrariait-il si un rendez-vous avec une amie se transformait en sortie de groupe ? Pourquoi étais-je si exigeante dans le choix des gens avec qui je passais du temps ? Pourquoi les coups de téléphone hebdomadaires d’amis venant aux nouvelles m’énervaient-ils à ce point ? Pourquoi les gens grégaires avaient-ils pour effet de me faire m’éloigner petit à petit ? Pourquoi est-ce que j’aimais tellement être seule ?

Étais-je timide ? Méchante ? Pleine de préjugés ? Misanthrope ? Froide ? Est-ce que je détestais les gens ? Étais-je socialement coincée ? Quel était mon problème, et comment changer pour devenir comme des personnes qui vous donnent de grandes tapes dans le dos, qui amusent la galerie et que tout le monde semble préférer ? Pourquoi ?

Parce que ce n’est pas ma nature.

Je suis introvertie. Et je n’ai aucun problème. »

Une révélation et un soulagement à fois.

Avant de lire ce roman, je me pensais asociale. Je n’aime pas sortir, les grandes fêtes avec des gens que je ne connais pas ou peu me hérissent le poil. Je préfère rester chez moi à lire un bon livre, regarder un film ou une série ou juste me détendre plutôt que de devoir voir du monde. Je me sens mal à l’aise dans des grands groupes et j’ai beaucoup du mal à me faire entendre. J’aime les discussions profondes où je peux partir loin sur un sujet. Mais par dessus tout, j’aime ma routine, mon rythme tranquille, le calme et les petits comités.

Pourtant, je ne suis pas timide. Je n’ai aucun problème à aller vers les gens, faire un exposé ne me dérange pas (j’aime même plutôt ça quand je suis préparée un minimum), et prendre la parole en public ne me terrorise pas outre mesure.

Mais alors je suis quoi ? Impossible de savoir, et encore moins d’en parler, ce n’est clairement pas bien vu dans la société. Et puis je suis tombée sur la vidéo discussion de Kiss the Librarian : parlons d’introversion. Et là, je me suis pris la claque de ma vie quand elle a commencé à lire l’extrait que je vous ai mis juste au début. Alors ce n’est que ça. Je suis juste introvertie, et en plus, ce n’est même pas une maladie.

Les premières lignes résument presque tout le roman.

Hormis le fait que j’ai adoré ce livre parce qu’il m’a enfin fait prendre conscience de qui j’étais vraiment et qu’il n’y avait aucun mal à aimer faire la fête moins souvent et moins fort que les autres, il faut bien avouer que la citation que je vous ai mise résume bien l’état d’introverti. Il n’est donc pas nécessaire de livre tout le roman, même si je trouve que les données, les témoignages et autres statistiques que Sophie Dembling met dedans sont très intéressantes. Les seuls moments qui m’auront un peu lassés et que j’ai lu entre les lignes sont les 3 derniers chapitres.

Un livre qui devrait être plus connu, pour le bien-être de chacun.

Pour que les introvertis comprennent qu’ils n’ont pas la peste et que les extravertis intègrent le fait que leur contraire n’est pas malheureux et dépressif, juste I.N.T.R.O.V.E.R.T.I.S (et que ce n’est pas un gros mot). Mais aussi pour que les introvertis convaincus ne dénigrent pas les extravertis et ne les pensent pas juste surexcités en mode d’affection.

Bref (attention, ça va faire très miss France là) : pour un monde où on pourrait tous vivre en paix et s’aimer, ou, au moins, se laisser tranquille et vivre notre vie comme on la souhaite, qu’on soit introverti, extraverti, ermite ou bien tout ça à la fois.

Le faire connaître serait aussi nous faciliter la vie. Car devant l’ampleur de la tâche de faire comprendre et convaincre les gens que je vais bien même si je passe la soirée à lire tranquillement dans mon lit pendant que tout le monde fait la bringue jusqu’à 4h du matin, c’est fatiguant.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.25


3 réflexions sur “Chronique : La revanche des discrets : Au royaume des bavards, les discrets sont rois de Sophia Dembling

    1. Avec plaisir ! Quand j’ai vu la vidéo sur YouTube je me suis dis : eh merde, c’était donc ça ? Je ne suis pas juste quelqu’un d’ultra bizarre asociale qui ne supporte pas les gens, je suis tout simplement introvertie et y’a aucun problème avec ça ! Je ne lis pas ce genre de bouquin d’habitude mais là … j’étais aux anges et presque soulagée (ça ne me gênait pas d’être comme ça mais ça semblait gêner les autres, je pourrais leur dire maintenant ^^)

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s