Chronique : The Master Magician de Charlie N. Holmberg

Capture d_écran 2018-08-28 à 16.25.18

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

https://amzn.to/2PddE0C

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Ceony Twill a tu un secret pendant toutes ses études, secret qu’elle a même caché à son mentor, Emery Thane. Elle a découvert qu’elle est capable de pratiquer d’autres magies que la sienne – un talent qui a longtemps été jugé impossible.
Alors que Ceony est sur le point de terminer son apprentissage et d’obtenir son diplôme, tout se complique soudainement. Emery, son mentor, l’envoie chez un autre magicien, qui est censé être son examinateur lors de l’examen final. Mais Coeny se heurte à la haine farouche qu’il voue à Emery, et qui rejaillit sur elle.
En même temps, un tueur surgi de son passé s’évade de la prison où il était détenu. Elle s’engage alors à sa poursuite dans une folle course à travers l’Angleterre, pour le retrouver et protéger ceux qu’elle aime.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Pourquoi avoir continué ?

Alors que tout était si parfait. J’avais été plus que surprise par le tome 1 avec un coup de foudre à la clé. Le tome 2 avait été un coup de cœur avec une fin géniale et qui se suffisait largement à elle-même, alors : pourquoi continuer ?

Autant vous le dire tout de suite, j’ai à peine fini le roman. Déjà bien court, je l’ai terminé en diagonal. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que l’histoire ne m’intéressait plus. Pour moi, tout avait été dit dans le tome 2, et je trouve que l’autrice a vraiment tiré sur la corde en faisant ce dernier volet.

Une écriture toujours aussi plaisante.

Évidemment, le fait que le développement du récit ne me disait plus grand chose n’enlève en rien à l’écriture toujours aussi fluide et légère de Charlie N. Holmberg. J’ai adoré retrouver ses tournures de phrases si particulières et son vocabulaire toujours parfaitement étudié.

Je relirais volontiers un de ses romans rien que pour goûter à ce coup de crayon.

Des personnages qui n’ont pas perdu de leur caractère.

Pour ce qui est des personnages, c’est toujours pareil. Ceony a un caractère bien trempé et ne se laisser pas monter sur les pieds. Toujours prête à combattre pour ce qu’elle désire. Si au début j’adorais ça (je l’aime toujours pour ce qui est du travail, des études etc.), ça m’a vite gonflée quand elle s’est mise à recourir après un méchant qui n’essayait même pas de l’attraper. Elle, si intelligente, je me suis demandée si elle n’avait pas plutôt un problème de « miss-je-me-mêle-de-tout« .

Ce besoin de prouver qu’elle est la meilleure est peu tout régler est presque devenu insupportable dans ce dernier roman.

Dilemme.

Je ne sais pas quoi penser de ce roman. Objectivement parlant, il était bon. L’écriture superbe, les personnages toujours égaux à eux-mêmes, l’univers intéressant et l’histoire prenante. Mais d’un autre côté, je ressens ce problème : il est de trop. Il n’est pas mauvais, mais il ne devrait pas exister. Il n’apporte rien à l’histoire.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.25

 


3 réflexions sur “Chronique : The Master Magician de Charlie N. Holmberg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s