Chronique : Nos vagues à l’âme de Georgia Caldera

Capture d’écran 2018-08-17 à 09.24.52.png

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Emma et Louis avaient trouvé un équilibre qui leur permettait de s’aimer mais un incident dont ils ignorent tout vient semer le doute et la discorde entre eux.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Et c’est le drame.

Je crois que si vous avez lu ma chronique du tome 1 de cette duologie : Nos chemins de travers, vous avez sûrement compris que j’avais a-do-ré l’histoire toute singulière et touchante de Louis & Emma, deux jeunes torturés par la vie qui peinent à se trouver. C’était vraiment génial, rien à redire.

Sauf que justement, si ce tome 1 était génial ben… c’est peut – être parce qu’il se suffisait à lui même et qu’il aurait fallu un peu modifier la fin pour ne pas sortir de second tome. Clairement, c’est la douche froide.

Insupportable.

Et c’est peu de le dire. Emma a été un vrai poids lourd durant ce roman. Avec ses insécurités qui n’en finissent pas et qu’elle n’essaie même pas de surmonter, ses réactions totalement prévisibles et gamines, bref, toute maturité envolée.

Je ne parle pas de Louis, qui lui est niais d’amour. J’aime les romances mais alors là ça dégoulinait tellement TOUT LE TEMPS que ça donnait presque envie de vomir à la longue. Toujours à coller aux basques comme s’il n’existait pas sans Emma… flippant.

Je trouvais déjà le roman cliché dans le premier tome, et si ça ne m’avait alors pas dérangé, là c’est le pompon sur la Garonne ou la cerise sur le gâteau, comme vous voulez.

Certaines choses auraient pu être évitées.

J’ai lu la fin en diagonale tellement je m’attendais à ce qui allait arriver. Pas de surprise, je pourrais même tout vous dire ici sans vous spoiler (ce que je ne ferais pas hein, pas d’inquiétude).

L’écriture de Georgia Caldera que j’avais tant aimé au départ a commencé à me taper sur le système, devenant un peu trop pompeuse à mon goût dans ce livre. Les personnages parlent d’une telle manière qui me semble, pour leur âge, bien peu crédible.

Des points positifs ?

Oui, un peu quand même, sinon je ne l’aurais pas fini (même si j’avouerais qu’il y en a très peu). En bref, le 3/5 que je vais attribuer à ce roman ici ne sera que grâce au fait que je n’ai pas pu lâcher le roman, malgré tout l’énervement qu’il me procurait. Les pages s’avalent sans qu’on s’en rende compte, et je me demandais au début quelle serait le point final, curieuse de connaître le dénouement de l’histoire Louis – Emma.

J’ai toujours aimé l’ambiance cheval même si elle reste moins présente, et certaines révélations m’ont laissées sur le derrière – bien que je les trouve trop peu exploitées.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.36

 


Une réflexion sur “Chronique : Nos vagues à l’âme de Georgia Caldera

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s