Chronique : Éternel de Alyson Noël

Capture d’écran 2018-05-03 à 12.02.07.png

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Avant l’accident, Ever Boom était une adolescente comme les autres. Elle a perdu toute sa famille dans cet épisode tragique, et reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens, de voir leur aura et de connaître leur vie en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact. Les élèves du lycée la regardent comme une bizarrerie, la pointent du doigt… jusqu’au jour où elle rencontre Damen Auguste. Damen est mystérieux, plein de charme et terriblement beau. Toutes les filles du lycée se le disputent mais c’est à Ever qu’il s’intéresse. Or c’est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d’où il vient. La seule chose dont Ever est sûre, c’est qu’elle est profondément et irrémédiablement amoureuse de lui.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Un petit (gros ?) air de Journal d’un Vampire.

Entre Damen qui n’est pas tout à fait humain, Ever qui a perdu toute sa famille dans un accident de voiture et qui a du mal à s’en sortir, il est clair qu’on se rapproche clairement de Journal d’un Vampire.

Le côté je te cherche, je t’aime, mais les choses sont compliquées me rappelle aussi le fameux The Vampire Diaries (ne parlons même pas du nom, qui, pour le coup, fait très TVD).

D’autres choses vont aussi entrer en compte tout au long du roman mais je ne peux en parler sans vous spoiler.

Pas mal de clichés.

Hélas. La jeune fille ténébreuse qui ignore tout de son charme mais qui est magnifique. Le garçon ultra mystérieux qui pourrait s’intéresser à n’importe qui, mais qui jette son dévolu sur la dite-fille.

La protagoniste principale qui croit que tout le monde souffre et meure autour d’elle et qui culpabilise en se disant qu’elle devrait être la seule à avoir mal. La belle gosse froide comme un glaçon qui vient se mettre entre la pauvre petite naïve et son prétendant.

C’est vraiment lassant, et pas franchement plaisant.

Cependant, une histoire qui m’a quand même fait passer un bon moment.

Et oui. Parce que malgré les personnages qui m’ont un peu saoulés, l’histoire que, parfois, je n’ai pas toujours bien suivie, j’ai beaucoup aimé l’écriture de Alyson Noël que j’ai trouvé plutôt rafraichissante.

En revanche, je ne sais pas si je lirais la suite, parce que j’ai trouvé que le Tome 1 se suffisait à lui même. La fin est très bien comme elle est, et je ne vois pas vraiment où les 5 autres tomes pourraient nous emmener.

En gros du bon, du moins bon, mais un bon moment passé en compagnie des personnages et de l’auteure.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.44

 

8 commentaires sur “Chronique : Éternel de Alyson Noël

  1. Je l’avais lu pendant mon adolescence, et à l’époque j’avais aimé évidemment. Aujourd’hui, je ne sais pas si j’aurais encore la même vision ! Je ne connaissais pas encore le journal d’un vampire, non plus, donc difficile de comparer les deux mais maintenant que tu le dis c’est vrai qu’il y a des ressemblances !

    J'aime

  2. Ce tome 1 ne m’avait pas énormément plu… Disons qu’il n’était pas du tout original ! De plus, je ne me suis pas attachée aux personnages, et encore moins à Damen (comme tu l’as dit, les personnages étaient très clichés. Par ailleurs, maintenant que tu l’écris dans ta chronique, je vois très bien les ressemblances avec Journal d’un vampire !)

    Sinon, j’ai lu le tome 2 et il ne m’a pas du tout marquée, je ne me souviens pas que l’auteure ait innové. Je pense que tu ne perds rien à ne pas lire la suite !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s