Chronique : Love for two de Clémence Lucas

Capture d’écran 2018-01-03 à 13.50.00.png

Capture d_écran 2017-11-07 à 14.10.52

http://amzn.to/2CwFguX

Capture d_écran 2017-11-07 à 13.48.14

Qu’elle ait les cheveux rouges ou violet, Chelsey est toujours d’humeur égale. Là où certains voient le verre à moitié vide, elle le voit toujours à moitié plein.
Elle jongle entre le Summertime – petite boutique d’antiquités qu’elle tient avec Summer, sa meilleure amie – et son boulot de barmaid au Blue Lions – tenu par son père.
Concernant sa vie amoureuse… disons que ça pourrait être pire. Elle est folle amoureuse de Jaxon Newton depuis toujours mais celui-ci ne voit en elle qu’une simple amitié améliorée.
Si être pompier est pour certain un simple boulot, pour Jaxon Newton, c’est une vocation. À ses moments perdus, il profite de la vie, a des histoires sans lendemain jusqu’à ce que Chelsey Cooper le fasse craquer.
Pour la première fois de sa vie, Jaxon a envie de se poser et de vivre une véritable histoire avec Chelsey mais un coup de fil et une petite pomme vont venir perturber les rêves qu’ils avaient projetés…

Capture d_écran 2017-11-07 à 13.53.13

Hey mesdames et messieurs ! Comment que vous allez bien aujourd’hui ? Personnellement froidement et venteusement (oui ça se dit), et c’est donc pour cette raison que j’ai décidé de rester enfermée chez moi et de vous proposer une petite chronique des familles.

Du coup aujourd’hui une romance (quoi encore ? que voulez vous, je suis dans ma période fleur bleue), avec Love for two de Clémence Lucas.

Bon, clairement, je pense que ce livre marque la fin de ma période cucul parce que là trop, c’est trop.

Au début, j’ai plutôt bien aimé, c’était tranquille, ça coulait tout seul. Comme dans tout roman, un évènement perturbateur va survenir dès les premiers chapitres, et alors là, exit le suspens. Moi qui ne lis pas vraiment les résumés quand il s’agit de romance, j’ai directement su de quoi il en retournait, malgré les « efforts » de l’auteur à essayer d’instaurer un climat d’interrogation.

Ensuite tout se déroule assez vite, et chaque moment « d’émotion » ne me touche pas le moins du monde.

Parfois même, ils me hérissent les poils. Des scènes cucul la praline à n’en plus finir, tellement qu’à un moment donné, ça en devient presque niais.

Pourtant, et je ne me l’explique pas, malgré le fait que les romances me fatiguent de plus en plus vite (j’adore ça, mais j’en trouve très peu qui sont à la hauteur de mes espérances), je les lis toujours aussi rapidement et ne peux m’empêcher de tourner les pages.

Hélas, ce constat ne change rien au fait que si j’ai lu ce livre en très peu de temps et qu’au début je passais un bon moment, je n’ai pas vraiment apprécié ce roman qui regroupait trop de choses que je n’aime pas.

De plus, les protagonistes principaux ne m’ont pas vraiment plu, et leur histoire ne m’a pas transcendée plus que ça.

C’est donc bien loin d’être un coup de cœur pour moi.

Capture d_écran 2017-11-07 à 13.48.02

2


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s