Chronique : Young Élites : La confrérie de la Rose de Marie Lu

Capture d’écran 2018-10-01 à 12.01.50.png

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

https://amzn.to/2xSu48s

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Il était une fois une jeune fille sans histoire. Son père, son prince et ses amis la trahirent, alors elle décida de les détruire.
Adelina veut se venger de tout ce que sa famille, ses amis et ses ennemis lui ont fait subir. on l’appelle désormais le Loup Blanc.
Après avoir fui Kenettra avec sa sœur, la jeune femme décide de rechercher de nouveaux alliés pour monter sa propre confrérie d’Elites et détruire l’Inquisition. Mais son pouvoir la dépasse et elle est son pire ennemi… Saura-t-elle résister à la noirceur dans laquelle elle puise sa force ou succombera-t-elle à une folie destructrice ?

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Un tome 2 à la hauteur du premier.

Comme vous l’avez sûrement vu dans mes chroniques précédentes, j’ai déjà lu le tome 1 de cette trilogie ainsi que Legend. J’avais beaucoup aimé ces romans, et j’ai retrouvé cette écriture si particulière et si parfaite de Marie Lu. Cette écriture qui, à chaque fois, entraine une admiration sans borne et en même temps ce coup de cœur qui ne vient pas car trop parfaite justement.

Pour revenir à l’histoire, j’avais adoré le tome un, surtout la manière dont avait été traitée l’histoire. Les personnages sont géniaux, et le fait de traiter le roman du point de vue d’un « méchant » est juste superbe !

Une héroïne flippante à souhait.

J’aime toujours autant Adelina malgré le fait qu’elle et ses voix me mettent réellement mal à l’aise. Rien que pour ça, pour son caractère et ses réactions, je pourrais vous le recommander pour Halloween parce que moi, elle me fait bien peur.

Les autres personnages sont aussi très bien étudiés et on voit de nouveaux protagonistes apparaître. Vraiment intéressants et hauts en couleur.

On va notamment voir le fameux Magiano dont on entend parler dans le premier tome et j’avoue avoir beaucoup aimé ce personnage, ainsi que Sergio.

Une trame originale et intriguante.

Je trouve que ce second livre gagne encore plus en noirceur que le premier qui était déjà, selon moi, bien fourni. Le scénario continue de se développer et c’est vraiment agréable de voir une auteure qui pense à tout, de A à Z.

Toutes les phrases et les descriptions sont pertinentes et l’ennuie n’est clairement pas de mise ici.

Rien ne m’a vraiment dérangé si ce n’est ce malaise grandissant au fur et à mesure que je tournais les pages, toujours plus apeurée par le personnage de Adelina.

Sa sœur, Violetta, est aussi apparue dans ce second volet, et j’avoue avoir eu du mal avec elle. Trop lisse, trop mignonne, trop gentille bref, trop hypocrite aussi et c’est le genre de personnage qui me hérisse le poil.

Les paysages et ambiances différentes avec toujours pleins de couleurs sont toujours aussi agréables.

Bref, super lecture, hâte de lire le troisième tome pour voir comment tout ceci se termine.

La fin est assez glaçante et on voit réellement toute la portée de la logique et de la folie du personnage principal.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.16

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s