La Passe-Miroir : les Fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos

Titre : La Passe – Miroir : les Fiancés de l’Hiver

Auteur : Christelle Dabos

Éditions : Gallimard Jeunesse

Tome : 1

Pages : 528 pages

Type : Fantasy

Prix : 18€

output-onlinepngtools(1)

https://amzn.to/2rZXoKj

output-onlinepngtools(3)

Le retournement de situation du siècle (rien que ça).

Je sais pas si vous vous souvenez de ma chronique sur le tome 1 de la Passe-Miroir où je … démontais totalement le roman. Je me souviens que je l’avais allumé en disant qu’il était lent, que j’avais trouvé ma lecture interminable et que finalement je m’étais arrêtée à 160 pages, faute de mieux.

Ce que je n’avais pas compris, à l’époque c’était que :

Il y a un temps pour tout.

Je me souviens qu’à l’époque, je m’étais forcée à sortir ce livre de ma bibliothèque parce que ça faisait longtemps qu’il était là, que tout le monde en parlait et qu’il fallait que je le lise ! Du coup, je n’étais déjà pas dans de très bonnes dispositions en me plongeant dedans.

Ajoutez à cela la « pression » que j’avais par rapport au fait que tout le monde l’avait aimé.

BREF. Ça n’était pas passée du tout, à l’époque.

Et c’est donc ce que je retiens : tout vient à point à qui sait attendre, et se forcer à lire un livre est une très mauvaise idée. La preuve en est qu’à ma seconde tentative, j’ai adoré. Car c’était le bon moment.

Je pense aussi que j’ai pris en maturité et, ce que j’avais pris pour une lenteur exagérée avant, était en fait une manière de nous faire rentrer dans l’histoire et de poser les bases d’un univers riche sans nous perdre (on dit merci à Lady Helen qui m’a « débloquée«  quant aux livres à la mise en place plutôt lente).

« Lire un objet ça demande de s’oublier un peu pour laisser la place au passé d’un autre. Passer les miroirs, ça demande de s’affronter soi-même. »

Du coup, maintenant, j’ai aimé quoi ?

L’univers tout d’abord. On rentre dans un monde magique, avec des sortes de Dieux, des familles bien distinctes, des personnages hauts en couleurs et des ambiances aussi différentes les unes que les autres selon les lieux où l’héroïne principale se trouve.

Un vrai régal.

L’écriture, ensuite. Ben oui, si il y a quelques années de cela j’avais trouvé la plume de Christelle Dabos bien trop descriptive et presque imbuvable, force est de constater que j’étais passé à côté de quelque chose à ce moment là. La plume de Christelle Dabos est en fait très fine, et sans elle je pense qu’on ne rentrerait pas dans l’univers aussi facilement.

Tout se précipite !

Si le roman met tout de même du temps à se mettre en place (sans que ce soit pour autant négatif, cette fois), la fin se fait en apothéose. On nous balance des infos qu’on voulait savoir depuis le début, le voile est levé sur le caractère et les agissements de certains protagonistes, on en apprend plus sur les personnages, sur l’univers et sur ce qui est censé se passer par la suite.

Le lecteur n’est pas épargné et je n’avais qu’une envie en refermant ce tome 1 : lire la suite sans plus attendre !

Bref, on passe à 2 doigts du coup de cœur !

output-onlinepngtools(4)

 

 

Un commentaire sur “La Passe-Miroir : les Fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos

  1. Elle est grave jolie ta photo 😀
    J’ai toujours pas le premier tome je crois (en fait je sais pas, c’est Kara qui a commencé la série et je sais pas ce qu’elle a acheté ou emprunté à la bibli), il me tente pas tant que ça mais bon, comme tout le monde l’adore je me dis que je passe quand même à côté de quelque chose ^^
    Kin

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s