Eden de Jamie McGuire

414dOtYkBML

 

Titre : Eden

Auteur : Jamie Mcguire

Éditions : Auto-édition

Tome : 3

Pages : 204 pages

Type : Fantastique

Prix : 12.29€

 

output-onlinepngtools(1)

https://amzn.to/2IEmYuj

output-onlinepngtools(2)

She had seen the unspeakable. She would learn the unknowable. Now, she would fight the invincible. In the third and final installment of the Providence series, Nina Grey will marry the wrong man, carry the child that was never supposed to be born, and fight a war she can’t win. Faced with the impossible task of protecting his new wife and unborn child against the throes of Hell, Jared Ryel is allowed no mistakes. Pressured to return the Naissance de Demoniac to Jerusalem, he revisits St. Ann’s to learn the answers were in front of him all along. Together, they must survive long enough to let their child save them – and the world.

output-onlinepngtools(3)

Une lecture courte mais difficile.

Eden ne fait que 200 pages. Je m’étais donc dit que, si je ne gérais pas trop mal, je pouvais le terminer en une journée. Sauf que… ce n’est pas ce qu’il s’est passé. J’ai mis presque 1 semaine à terminer ce roman qui avait l’air si simple à lire.

J’adore Jamie Mcguire, j’aime ce qu’elle écrit et ses romances toujours simples où l’on sait que ça va bien finir (oui, des fois ça fait du bien de savoir que la fin va être belle).

Du cliché et de la dégoulinance.

Autant j’adore les jolies histoires d’amour toutes mignonnes où les gens s’aiment sans toujours se taper dessus, autant quand le mec est H24 derrière la fille en lui servant presque de carpette à chaque pas, j’ai du mal. Et là ça a été le cas.

Je me souviens que dans Beautiful disaster, c’était ce qui m’avait plu justement. Travis n’était pas le genre de bad boy qui crachait sur sa dulcinée mais plutôt l’inverse. Sauf que là c’était beaucoup trop. Jared était tout le temps aux petits soins pour une Nina qui franchement était un peu soulante.

Un problème au niveau du personnage féminin récurrent.

Il y a quelque chose qui, depuis quelques temps, me dérange vraiment, ce sont les personnages féminins soit disant forts mais qui en fait ne le sont pas du tout et ont toujours besoin d’aide pour s’en sortir (tout ce qu’elles ont de fort, c’est leur caractère et leur mauvaise foi la plupart du temps).

Vous savez, les personnages qui doivent sauver le monde et qui vont le faire seule mais en fait elles sont aidées par une armée de mec ultra bad-ass et ultra musclés qui sauvent leurs miches à chaque fois ?

Ça, je n’en peux plus. Une fois de temps en temps passe, mais tout le temps, c’est juste impossible (Lady Helen, elle c’est une vraie !)

J’ai détesté ?

Non, pas vraiment, mais je n’ai pas aimé. On va dire que, comme toute la trilogie Providence, c’était moyen. Il n’y avait rien d’extraordinaire ou de miraculeux.

Tout était hyper prévisible (j’ai lu la fin plus qu’en diagonal, sachant d’avance ce qu’il allait se passer.

BREF. C’était pas dingue, les personnages étaient concons et la trame était pas folichonne non plus. C’était très bateau. Jamie Mcguire m’a habituée à mieux.

Je suis quand même heureuse de l’avoir terminé pour pouvoir barrer un livre de plus dans mon No Buy challenge.

output-onlinepngtools(4)

2.5

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s