Discussion : #PayeTonAuteur : Le cas Esmantium

Flashback : Livre Paris

Il y a quelques mois, le mouvement « Paye ton auteur » voyait le jour, et à raison. Pour rappeler un peu la trame de fonds : Paye ton auteur a vu le jour suite – entre autre – au salon du livre de Paris qui – entre autre encore une fois – payait ses pots de fleur pour décorer le salon, mais pas les auteurs qui faisaient des interventions, que ce soit dédicaces ou salons.

En gros, les auteurs n’étaient pas payés pour leur travail et je pense que toute personne passionnée par les livres et le monde du livre en général sera d’accord pour le dire.

Présent : Esmantium de Tiphaine Lever

J’aime bien discuter avec vous sur le blog, mais je traite rarement de sujet aussi sérieux avec, même si je vais tenter au mieux de rester objective ici, un parti pris.

Bref, je ne sais pas si vous connaissez Esmantium, mais en gros c’est une histoire qui a vu le jour sur Wattpad et qui, après plus d’1 million de vues (rien que ça), a eu la chance d’être publiée chez « Sudarènes éditions« . Jusque là, faut avouer que ça fait un peu conte de fée.

Oui, mais.

En Novembre 2018 (il y a peu donc), Tiphaine publiait un article alarmant sur son Wattpad, signifiant qu’elle n’avait toujours pas perçu son relevé de droits d’auteurs concernant les ventes de 2017. Et je noterais d’ailleurs ici qu’apparemment, elle n’est pas la seule à avoir des problèmes avec cette « ME » (je mettrais des guillemets ici tout du long car je ne considère pas qu’une maison d’édition mérite son nom si elle ne paye pas ses auteurs et ne se montre pas honnête envers eux).

La maison d’édition l’accuse même de vol de livres, sous prétexte que Thiphaine n’aurait pas renvoyé des livres que la « ME » ELLE MÊME lui avait envoyé, en lui précisant bien qu’elle n’avait rien à payer (je ne mettrais pas de capture d’écran ici, tout est déjà sur son Wattpad et je voudrais essayer de ne pas faire un article de 40 000 pages histoire de ne pas vous perdre).

Il est aussi bon de préciser que Tiphaine a fait quelques séances de dédicaces non rémunérées – on en revient toujours au même point, malgré tout ça.

Ne pas rémunérer les emplois artistiques : Un GROS problème qui perdure

Depuis quelques temps, je vois de plus en plus que, sous prétexte qu’on fait un métier « artistique » ou un boulot qu’on aime, la rémunération est presque tabou. Que ce soit les graphistes pour leurs dessins, les auteurs pour leurs livres, les programmeurs pour leurs sites et j’en passe, c’est presque comme si le fait qu’ils demandent une rémunération était honteux.

Sauf que je le répète : TOUT TRAVAIL MÉRITE SALAIRE ET PEU IMPORTE QUI L’ON EST. 

Je précise peu importe qui l’on est car, suite à ses différents articles, Tiphaine a eu, certes, beaucoup de messages positifs, mais aussi négatifs, de gens qui disaient que demander rémunération quand on n’était pas un « gros » était presque déplacé et qu’il fallait s’estimer heureux…

Alors là, c’est à ce moment que l’amoureuse du travail en général que je suis sort de ses gonds.

À partir de quel moment quelqu’un mérite d’être plus payé qu’un autre ? Certes, le pourcentage sera plus élevé pour un Stephen King que pour un « auteur inconnu » car ce dernier rapporte plus à la ME, mais l’un comme l’autre ont fourni un TRAVAIL immense pour arriver à sortir leur roman – toute personne côtoyant de prêt ou de loin le monde du livre et donc de l’écriture sait à quel point il faut du courage pour poser un point final à une histoire.

Premièrement : notre cher King lui aussi a commencé petit, donc cet argument ne tient pas. Pourquoi ne pas être rémunéré quand on est « petit », qui sait si on ne va pas devenir « gros » par la suite ?

Deuxièmement : tout travail mérite salaire (excusez moi, mais mieux vaut trop que pas assez)

Troisièmement : pour le cas d’Esmantium : qui est le voleur ici ? J’ai ma petite idée.

Quatrièmement : OUI, être publié est une chance mais NON on ne doit pas brader son travail. (Cf deuxièmement, au cas où il y aurait encore des doutes sur ma pensée)

Conclusion ?

Je suis profondément choquée qu’une ME puisse se comporter ainsi, encore plus après le tabac qu’a fait le mouvement Paye Ton Auteur. Je veux bien croire que la vie est dure, et ce pour tout le monde, dans la vaste planète livresque, mais il n’est en aucun cas excusable de ne pas payer un auteur (surtout qu’Esmantium a quand même pas mal rapporté, étant numéro 1 de leurs ventes).

Et dernier point (très subjectif) que j’aimerais rapidement citer ici : le manque de professionnalisme de la « ME » autant dans sa manière de traiter ses auteurs, que dans son orthographe et dans sa manière de s’exprimer que dans les posts diffamatoires qu’elle peut faire.

Je souhaite bon courage à Tiphaine, et croise les doigts pour que toute cette affaire se tasse, qu’elle reprenne ce qui lui est du et qu’elle relance son livre pour qu’on puisse enfin le lire sans avoir l’impression de donner l’argent à la mauvais personne.


2 réflexions sur “Discussion : #PayeTonAuteur : Le cas Esmantium

  1. Je suis totalement d’accord avec toi, sur la totalité de ton article mais plus particulièrement sur ta remarque sur les métiers artistiques. Je travaille dans le cinéma d’animation et c’est triste à dire mais il y a encore beaucoup trop de préjugés sur ces métiers et sur le statut d’intermittent du spectacle. Plus d’une fois j’ai eu la remarque « mais c’est pas un métier » comme si on devait être obligé de soupirer tous les jours en allant au boulot pour prétendre avoir un vrai métier.. Sans compter les remarques que ce sont pris des amis graphistes « dessiner c’est un plaisir, on paie pas pour ça » ect ect.
    J’imagine même pas la montagne de travail que doit avoir un écrivain pour sortir un roman, sans compter sur les angoisses qu’ils doivent avoir si jamais leur histoire ne plaît pas. Et on ne voudrait pas les payer pour toutes ces heures qu’ils ne comptent pas ?! On marche sur la tête.

    Enfin bref, bravo pour ton article c’est agréable de voir quelqu’un qui en parle ! 🙂

    J'aime

    1. Mon compagnon est programmeur, et souvent on ne comprend pas ses prix « oh mais tu prends super cher » « ah… c’est autant pour faire un site » ? les gens ne voient que la partie émergée de l’iceberg. Ils ne voient pas les heures de travail derrière pour faire un site web, organiser une pièce de théâtre, écrire un roman ou faire un dessin. Pour eux ce sont juste des passions, un passe temps comme un autre sauf que non, ça ne marche pas comme ça.
      Tout travail mérite salaire et un salaire décent 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s