Chronique : Les herbes de la lune d’Anne Laure

Capture d_écran 2018-11-09 à 09.20.47

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

https://amzn.to/2JJPHwG

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

« Elle est différente, c’est certain. Pas seulement différente des autres filles. Elle est Autre. » Aussi sûrement que ses cauchemars récurrents ne sont pas le fruit de son imagination, l’univers que s’apprête à découvrir Abigail va lui ouvrir les portes de son passé, mais aussi de son avenir. Les brumes mystérieuses de la lande, la force destructrice de la mer, la célébration du solstice d’hiver et la fête celtique de l’Alban Arthan : autant de secrets que la jeune étudiante ne pouvait soupçonner. À présent, Abigail devra puiser dans la puissance du cycle lunaire pour affronter son destin qui s’est rapidement mis en marche. Bien trop rapidement…

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Ça ne démarrait pas si mal, pourtant.

J’étais même enchanté de lire ce livre. Un mélange de druides anciens et de contemporain, ça ne pouvait que me plaire. Entre les plantes, les pouvoirs et les rites, il y avait de quoi être intriguée. En plus, entre les landes et la mer déchainées qui sont décrites dans le résumé, après Outlander, je disais banco !

Sauf que …

Un rythme inexplicable, décousu et brouillon, qui m’a complètement perdue.

Tantôt rapide, tantôt lent, je n’ai pas vraiment compris la dynamique qu’a essayé d’adopter Anne Laure dans ce premier tome.

Il y avait des moments où tout allait trop vite. On n’avait pas le temps d’entrer dans l’intrigue qu’on nous dévoilait tout quelques pages après, sans même nous laisser le temps de profiter du suspens. À d’autres moments, c’est comme si l’horloge s’arrêtait, et on se mettait à lire de longs passages pas franchement dignes d’intérêt.

Anne Laure n’a pas réussi à maitriser le rythme, ce qui rend l’histoire incompréhensible, la fait tirer en longueur tout en la rendant beaucoup trop rapide (relation entre les personnages, évènements etc.)

La passivité tue les personnages.

Ça a été mon plus gros problème avec Abigail. Ça, et son changement de caractère du tout au tout, comme si elle passait du coq à l’âne constamment.

On a, un jour, une héroïne douce, un peu discrète et pas bêcheuse, et le lendemain, un personnage principal qui, se découvrant druide, découvre un nouveau monde et se laisse totalement embarquer. Ça pourrait être crédible si elle ne se mettait pas à se considérer uniquement druidesse alors qu’elle ne savait même pas ce qu’était ce statut quelques minutes avant. Pareil pour ses sautes d’humeurs… elles sont si fugaces qu’elles n’ont aucun sens.

Et pourtant, malgré quelques petits moments qui bougent par ci par là, on se retrouve avec une Abigail pas franchement très active, un peu ennuyante et surtout aux réactions sans aucune logique.

Quand le suspens s’est fait la mal.

Ici, pas de surprises, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. On sait d’ores et déjà comment va finir le roman, comment il va se dérouler aussi. On ne se retrouve pas acculé dans un coin en se demandant ce que l’auteur va bien pouvoir faire de nous et des personnages (avec lesquels je n’ai eu aucune affinité par ailleurs, tous trop plats, sans réelle saveur).

Un roman qui a été publié trop vite ?

Peut – être. Parce que je vois le potentiel de ce livre. Anne Laure écrit vraiment très bien et les pages se tournent assez rapidement. C’est cependant le récit brouillon et décousu qui pêche et fait que je ne lirais pas la suite, et que, je l’avoue, j’ai bâclé la fin.

Je ne peux cependant pas mettre en dessous de la moyenne car, je le répète, ce roman a un gros potentiel, mais je pense qu’il faudrait le retravailler pour l’étoffer un peu.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.44

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s