New York – Juillet 2018

2018 semble être pour moi l’année des voyages. Berlin en Mai, Tübingen en Septembre (je vous raconterais ça sous peu), et maintenant New York et Los Angeles.

J’ai tellement économisé pour tous ces voyages que je ne peux qu’être heureuse d’être ici. Et pourtant, tout n’a pas été rose pour arriver jusqu’en Amérique du Nord, croyez moi.

20 Juillet :

5h45 :

Debout. Ça pique un peu mais clairement, on s’en fiche, on est en vacances et en plus on part pour New York, que demande le peuple ?

6h55 :

Dans le train, départ pour Paris. Le vol n’est qu’à 18h15, mais il n’y a pas beaucoup de choix ou trop cher (et puis désolée pour ceux et celles qui bossent à la SNCF, mais on vous fait pas trop confiance, en ce moment, niveau ponctualité).

9h30 :

Bon ben autant pour nous, vous étiez à l’heure.

10h00 :

On est bien à Charles de Gaulle, plus qu’à attendre jusqu’à 18h15, ça va être long, mais on s’en fout encore, on part en VACANCES !

11h00 :

1h30 de retard de prévu pour l’avion. Bon, ça passe, on savait qu’il était pas connu pour être ultra ponctuel, merci Norwegian Airlines.

12h30 :

On mange, on s’ennuie, on se rend compte que, zut de zut, les aéroports, c’est super cher ! Du coup on se rend à notre Terminal 1 histoire de pas être en retard (après tout, on est là que depuis 9h00 eheh)

16h00 :

Saut dans le temps. Et en plus notre avion a maintenant 3h de retard, départ prévue à 21h15 : L’enfer commence.

17h00 :

On s’enregistre quand même parce qu’on est de bons petits soldats et que ce que la Norwegian dit, nous faisons.

20h00 :

CHOUETTE ! L’équipage est là, et en plus on nous a offert, pour 3h de retard, un bon de 10€ à la brioche dorée pour manger , trop cool (humour quand tu nous tiens).

On se précipite tous pour faire la queue et être les premiers à poser nos derrières sur les sièges de cet engin volant de malheur.

21h15 :

Euh, comment ça, on n’est pas encore dans l’avion.

Ah, en fait il est prévu pour 22h… Bon, OK, une heure de plus ou de moins, de toute façon. Aucune communication, nous ne sommes au courant des problèmes que parce que nous sommes juste à côté du personnel d’accueil : apparemment l’avion ne se rempli pas de carburant comme il le devrait. Pas d’annonce micro, aucune sympathie envers ceux qui attendent depuis maintenant plus de 4h.

22h30 :

WHAT ? Comment ça on doit encore attendre jusqu’à 23h ?! Bon ben de toute façon on est assis, et puis foutus pour foutus hein…

On prévient notre hôte via le site d’Air BnB pour lui dire que c’est pas pour tout de suite.

00h00 :

Toujours rien. Une annonce au micro depuis le début (parce que les esprits commençaient à s’échauffer), pour nous dire qu’il n’y a aucune info, mais qu’on nous offre 12€ à la brioche dorée (merci, on n’avait à peine fin ou soif depuis tout ce temps, mais bon, vous savez qu’il n’y a plus rien hormis des mini bouteilles de vin ?)

Des enfants dorment par terre entre des valises, des gens paniquent : une dame doit absolument rejoindre son fils qui est seul à New York car ils devaient se relayer avec son père, d’autres enfants sont là, seuls, car ils devaient rejoindre leur parents à l’arrivée…

1h00 :

Vol annulé…

Oh non, c’est vrai ? C’est pas comme si on s’en doutait depuis 22h. Retour à la case départ. On nous fait passer par la sécurité (c’est vrai qu’on a eu le temps de voler tous les couteaux en plastique de la brioche dorée).

L’aéroport est vide, mais ce n’est pas fini. On ne récupérera pas nos valises, il n’y a plus de personnel. Et puis pour l’hôtel, faudra attendre, 18 places pour 250 voyageurs, ça fait peu. Du coup on se cherche une petite place sur une banquette.

3h00 :

Délivrance, une chambre nous est attribuée. On a eu de la chance, d’autres sont restés sur le bas côtés en attendant que de nouvelles chambres se libèrent.

10h00 :

Retour à l’aéroport aux frais de la princesse. Pas de valises avant 12h. J’appelle la Norwegian, et c’est en récupérant nos valises après 1h30 d’attente au téléphone que j’ai enfin une Norvégienne au téléphone. S’en suit une petite discussion en anglais sur le fait qu’il nous faut un nouveau vol, chanceux que nous sommes nous avons un avion le soir même à 19h10 avec Air France.

21 Juillet :

22h30 :

ON EST À NEW YORK. Amen. Je sais que la description du voyage en elle même a été longue, et encore j’ai condensé, mais nous avons clairement vécu un enfer. Je vous laisse maintenant avec les photos en concluant : Norwegian Airline plus jamais (si vous voulez aller voir les avis sur trip advisor, il y a pire que nous, notre vol était le DY 7021).

Je vous laisse maintenant avec les photos, histoire de terminer sur une bonne note.

PS : Pour les curieux(ses) nous avons logés chez Luis, dans le Queens, et c’était le meilleur hôte du monde !

 

 


11 réflexions sur “New York – Juillet 2018

  1. Ahhh tellement pas de bol pour l’avion ! en tout cas, je prends note de la compagnie à éviter absolument ! Tu vas faire d’autres articles sur New York pour détailler ce que vous avez fait ?
    Profitez bien du reste du voyage 🙂
    Kin

    J'aime

    1. Oui je pense faire d’autres article histoire de pas juste poquer les photos ! Mais ouais Norwegian airlines, never again, et les compagnies low cost en général. Parce que quand tout va bien, c’est super mais dès que y’a un p’tit problème y’a plus personne, du coup quitte à partir moins loin et moins longtemps, on va s’en tenir aux compagnies qui ont pignon sur rue ^^

      Aimé par 1 personne

  2. Eh bah dis-donc, il s’en est produit des bricoles ! Mais au moins tu en rigoleras plus tard ! Puis, ça valait le coup apparemment. En tout cas, j’adore la vue sur le château, c’est trop beau !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s