Chronique : Unité d’élite de Loraline Bradern

Capture d’écran 2018-04-01 à 18.08.43.png

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Ils se sont rencontrés dans le noir.
Captifs d’un groupe terroriste, ils ont partagé la même cellule et, par sécurité, utilisé des faux noms.
Elle était Jessi. Lui, Woody.
Au milieu de l’enfer, sans jamais se voir, ils se sont chamaillés, désirés. Et il l’a sauvée au péril de sa vie.
Presque trois ans plus tard, Alyssandra travaille au sein des forces spéciales de la Navy, le Black Squadron.
Elle croit son Woody mort.
Leur histoire, fantasmée.
Leur passé, enterré.
Jusqu’à ce qu’une mission ébranle toutes ses certitudes…

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Long time no see.

Oui, je sais ! Ça fait longtemps que je n’ai pas publié d’article. Une semaine environ. Mais que voulez vu, j’ai un rythme de lecture plutôt lent en ce moment, et je n’avais pas envie de publier. Du coup, j’avouerais que je me suis un peu écoutée.

Bref, du coup aujourd’hui je reviens avec une chronique sur un roman fourni par Netgalley.

Unité d’élite de Loraline Bradern. Je suis dubitative quant à cette lecture. Trop rapide au départ, trop lent par la suite, et de nouveau trop rapide sur la fin. Les relations entre les personnages se développent à une vitesse impossible (non, désolé, mais pour moi, on ne devient pas meilleur(e)s ami(e)s en quelques jours, et on tombe encore moins amoureux en quelque heures).

Du bon gros cliché comme on les aime (ou pas).

Enfin bref, j’ai eu du mal avec le personnages principal, et depuis le temps, vous devez sûrement savoir que ça commence mal pour un roman avec moi si je n’arrive pas à apprécier les personnages.

Mais en gros, Alyssandra, c’est le genre de beauté fatale qui s’ignore mais qui se fait draguer par toute la briguade militaire, qui est super forte et qui arrive, du haut de son mère 60 et de ses 50kg à battre un mec de 1m90 et de 100kg. Alors OUI je sais que les femmes ne sont pas de petites choses faibles ou autre, mais franchement y’a des fois c’est clairement irréaliste.

Un malheureux malentendu ?

Ensuite, il y a un moment qui m’a beaucoup gênée. On va peut être dire que je vois le mal partout, mais une scène se déroule où on parle du fait qu’un militaire semble efféminé (c’est en réalité Alyssandra « cachée » sous sa cagoules etc.). Les collègues d’Alyssandra se sont alors sentis obligés de la défendre et de bien assurer que leur lieutenant n’était pas homosexuel (vu que celui qui ne connaissait pas le sexe d’Alyssandra était clairement en train d’insinuer ça). Et là ça m’a fait tiquer parce queje ne vois pas où est le problème. Pour moi, cette remarque frôlait l’homophobie. Je cherche peut être les problèmes là où ils ne le sont pas, mais je l’ai pris comme ça.

Un premier tome en dessous de mes attentes, mais un second plus prometteur ?

J’ai trouvé que le résumé ne collait pas vraiment à l’histoire, du coup je suis déçue de ce premier tome.

Trop rapide au départ quant à la relation qui se développe avec son compagnon de cellule lors de son enlèvement en Somalie, trop lent pour touuut le reste du roman avec des scènes inutiles et une annonce qu’on attend et qui n’arrive, au final, qu’au dernier chapitre, et trop rapide à la fin du roman lorsque on a la révélation !

En revanche, j’ai l’impression que le second sera beaucoup plus intéressant et mieux développé, du coup j’ai hâte qu’il sorte pour pouvoir le lire. Et puis j’ai plutôt bien aimé l’écriture de l’autrice du coup je me demande ce qui va se passer dans le second tome (parce qu’il faut avouer que la fin est quand même à s’arracher les cheveux).

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.44

pro_reader_120

 

 


2 réflexions sur “Chronique : Unité d’élite de Loraline Bradern

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s