Chronique : Ma vie cachée de Becca Fitzpatrick

Capture d_écran 2018-03-15 à 14.10.52

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Un nouveau nom. Une nouvelle ville. Une nouvelle vie.

Témoin d’un meurtre, Stella est placée sous protection en attendant le procès. Elle se retrouve catapultée au milieu de nulle part, dans le Nebraska, sous une fausse identité. Son ancienne vie lui manque atrocement, surtout son petit ami, Reed. Elle refuse de reconstruire quoi que ce soit, persuadée que sa nouvelle situation en va pas durer. Mais lorsqu’elle rencontre Chet, il lui est difficile de ne pas sourire… et de garder pour elle son terrible secret.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Becca Fitzpatrcick, c’est un peu mon auteure Go – To.

À chaque fois qu’elle fait quelque chose, je tombe dedans et j’adore. Que ce soit La Saga des Anges Déchus, Black Ice, ou encore Ma vie cachée, que je vais vous présenter aujourd’hui.

Encore une fois, j’ai adoré l’écriture de Becca. Elle utilise des mots recherchés mais pas incompréhensibles, et ses tournures de phrases sont toujours parfaites. Les dialogues sont dynamiques et servent l’histoire.

Un gros point fort de Becca : les protagonistes.

J’ai adoré le personnage de Chet tout autant que celui de Stella, même si je sais que cette dernière en a énervé certain(e)s. Pourtant j’ai trouvé ses réactions plutôt appropriées hormis 2 ou 3 dont je ne vous parlerais pas pour cause de possible spoil. J’ai aussi beaucoup apprécié le personnage de Carmina qui est tout en subtilité.

Le roman fait 415 pages environ et je l’ai lu en à peine 2 jours tellement elles se tournent vite. On ne voit pas le temps passer, l’intrigue est prenante et on veut toujours en savoir un peu plus. Il n’y a aucune longueur et je n’ai pas une seule fois lu en diagonale.

L’histoire en elle même n’a rien d’extraordinaire, pourtant Becca Fitzpatrick en fait quelque chose d’intéressant.

Les petits points négatifs, quand même.

Le seul bémol que j’ajouterais est que j’aurais bien aimé savoir avec exactitude la fin d’un des personnages. On en parle pendant le roman, mais rien n’est clairement dit, et je me pose encore quelques questions par rapport à ce dernier, autant pour son passé que pour le présent – futur.

Une autre chose qui m’a quand même dérangée mais qui passe parce que c’est Becca et qu’elle a une écriture qui vous ferait avaler les pires couleuvres, c’est Stella et ses problèmes relationnels. Je trouve qu’elle n’est pas toujours claire quant à ses sentiments et ça a tout de même été un point noir, pas à ma lecture, mais envers ce personnage.

La fin est assez surprenante et je ne m’y attendais clairement pas. Même si elle n’a rien d’extraordinaire, elle a le mérite de surprendre.

Bon par contre, je suis sincèrement désolée, mais les santiags, pour moi, c’est toujours un tue l’amour, et même l’attirant Chet n’aura pas pu changer ça. J’ai en tout cas passé un super moment et je recommande à toutes celles et ceux qui aiment lire de bonnes histoires mais sans se prendre la tête de se plonger dans du Becca Fitzpatrick.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.25


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s