Chronique : Chroniques homérides : Le souffle de Midas d’Alison Germain

Capture d’écran 2018-03-07 à 18.59.25.png

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

http://amzn.to/2HeTAHv

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux. Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux. Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Normalement, je ne lis pas de romans de « personnages publics », normalement.

OH MAIS PUTAAAIN ! Je viens tout juste de finir de lire Le souffle de Midas de notre chère Alison Germain aka Lili bouquine et argh ! Je meurs devant tant de talent et devant une fin qui meah mais merde c’est quoi ça ?! J’en perds mes mots. Trop d’injustice dans ce monde, je veux avoir la suite !

Bref, je crois que vous avez compris que j’ai plutôt bien apprécié ma lecture pour ne pas dire que c’est un réel coup de cœur !

Alors petit disclaimer de base : Cet avis est tout à fait objectif. Sachez aussi que je n’ai pas l’habitude de lire des romans de personnes « connues », car j’ai tendance à avoir ce gros à priori qui (je sais, c’est mal et pas justifié) pourrait faire que les livres sont publiés plus pour la notoriété que le réel talent. Maintenant que vous m’avez bien tapé dessus, commençons cette chronique du feu de Dieu !

Du talent, rien que du talent.

Bon déjà de base : WTF l’écriture ? Alison a une plume juste géniale. Les dialogues sont toujours justifiés, dynamiques. J’adore la manière qu’elle a de tourner ses phrases, le vocabulaire qu’elle emploi. Mais par dessus tout, ce que j’ai aimé, ce sont ses nombreuses références à la littérature, par de simples petites phrases ou mots anodins qui vous emmènent loin dans vos souvenirs. Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter, La Belle au Bois Dormant, Frankenstein,  Les Légendes Arthuriennes etc. Un vrai petit bijoux qui nous fait travailler les méninges sans qu’on s’en rende réellement compte.

Des héros qu’on voudrait bien incarner dans la vraie vie !

Les personnages sont géniaux, et j’ai trouvé que Louise était juste parfaite. Vraie, elle a des réactions tout à fait plausible. Elle est courageuse tout en restant humaine avec ses doutes et ses insécurités, mais n’en devient pour autant pas une mimi geignarde ou une princesse en détresse.

Angus est génial. Beau goss de 2 mètres, avec tablettes de chocolat et torse bombé, c’est tout ce que j’aime. Son caractère subtile a su éveiller ma curiosité.

Un sujet qui m’a intéressé du début à la fin.

Je suis aussi impressionnée de la manière dont Alison a réussi à amener toutes ces légendes Grecques, qui ne sont pas si souvent traitées, ou en tout cas, pas autant en profondeur. Rien ne parait trop.

Pour conclure : La fin. Un vrai coup de bambou et j’avais envie de hurler de rage et de balancer mon portable par terre (je l’ai lu en Kindle, je viens de le commander en papier, merci pour mon banquier), tellement ça m’a saouléééé. Je veux le deuxième tome, tout de suite ! TOUT DE SUITE J’AI DIT !

Bref, un talent de dingue, une superbe écriture, une histoire qui tient la route, des personnages attachants, et une furieuses envie de dévorer le second livre !

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.10

Capture d_écran 2018-05-28 à 14.10.31

 


6 réflexions sur “Chronique : Chroniques homérides : Le souffle de Midas d’Alison Germain

  1. Je ne connaissais absolument pas, merci pour cette découverte (encore un dans la wishlist ahah) ! Vu comme tu as l’air enthousiaste, et que j’adore la mythologie, j’espère pouvoir m’y mettre assez vite !

    J'aime

    1. Franchement comme je dis dans ma chronique j’suis pas trop en mode lecture de « personnes connues », car j’ai toujours peur que ce soit uniquement pour ça qu’ils soient publiés mais là pas du tout : super écriture , au top ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s