Chronique : Wake de Lisa McMann

Capture d_écran 2017-11-07 à 14.25.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

http://amzn.to/2vUKew8

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Quand les autres s’endorment et plongent dans leurs rêves, le cauchemar de Janie commence.
De quoi sont faits nos rêves ? Que se passerait-il si quelqu’un pouvait entrer dans ces histoires folles qui agitent nos nuits ?
Depuis qu’elle a cinq ans, Janie Hannagan porte un lourd secret : quand les autres s’endorment près d’elle, elle perd connaissance pour être entraînée dans leurs songes. Témoin de leurs terreurs nocturnes, elle voudrait les aider mais comment faire ? Elle est là, au coeur de leur intimité la plus profonde, mais ils ne semblent pas la voir… Et quand elle se réveille, il ne lui reste qu’une sensation de gêne coupable qu’elle ne peut partager avec personne.
En se confiant à Cabel, Janie croit trouver l’âme soeur et espère sortir de sa solitude. Mais ses rêves, à lui, se révèlent si troubles et inquiétants… A-t-elle fait le bon choix en choisissant ce garçon-là ?

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Nostalgie, quand tu nous tiens.

Je me souviens avoir lu Wake il y a pas mal d’années de ça… je pourrais même dire presque 10 ans, et j’avais adoré.

Dans ce roman, on suit Janie qui a un pouvoir plutôt étrange : celui de pénétrer dans les rêves des gens. Incontrôlable, sa singularité lui attire parfois quelques problèmes, surtout quand les rêves, ou cauchemars se révèlent être puissants.

C’est alors qu’elle tombe sur Cabel, jeune garçon intrigant dont les cauchemars sont les pires horreurs que Janie n’ait jamais vu.

On change, avec les années.

Comme je le disais, à l’époque, j’avais vraiment beaucoup aimé ce roman. L’écriture était assez grosse pour que je lise un livre sans vraiment m’en rendre compte (et oui, je fais partie de ce genre de fille qui lit depuis toujours mais entretien également une relation amour-haine avec la lecture).

En revanche, après l’avoir retrouvé perdu sur une de mes étagères, j’ai décidé de le relire, excitée de vous le chroniquer.

Bien mal m’en a pris. Je l’ai abandonné (oui encore ! ça va ! j’ai décidé de ne plus me culpabiliser : un livre ne me plaît pas… eh ben tant pis, y’en a plein d’autres qui m’attendent, et pour ma défense, je lis toujours une centaine de pages minimum pour être sûre de ne rien louper).

Je n’ai pas du tout (ré)accroché à ce roman.

Tout d’abord, l’écriture est vraiment trop spéciale pour moi, trop hachée, enfantine, « listée« . Ensuite, je n’ai pas du tout trouvé les situations crédibles, comme si elles étaient là parce qu’il fallait absolument qu’elles y soient.

Rien n’est vraiment approfondi et il en va de même pour les personnages qui sont plats, sans reliefs et vraiment clichés.

Bref, Janie semble juste subir les rêves des autres malgré tout le temps qu’elle a passé dedans depuis sa plus tendre enfance et c’est un peu dommage.

En conclusion, je n’ai pas aimé et c’est là qu’on se rend compte qu’on évolue au niveau de nos lectures et que c’est aussi bien que ça peut faire mal à l’égo (parce que je me suis dis : euh, j’ai vraiment aimé ça, moi ? mince alors)

Bref ! Si vous l’avez lu, laissez moi votre avis, je suis curieuse de savoir ce que vous en avez pensé !

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.50.03


13 réflexions sur “Chronique : Wake de Lisa McMann

  1. Dommage, le résumé paraît vraiment alléchant ! Cela m’a fait penser à un film que j’ai vu récemment « Ne t’endors pas » sorti en 2016, si jamais ça t’intéresse de le voir 😉

    J'aime

      1. Peut-être que le style se lit mieux quand on est « jeune lecteur ». J’essayerais peut-être prochainement, j’ajoute cela à ma longue liste héhé

        J'aime

      2. Super ! Merci ! Des fois quand tu renommes ton blog, wordpress ne fait pas le lien en fait genre il transfert pas les gens vers le nouveau nom de domaine du coup je pense qu’il faut que tu ailles dans tes paramètres et que tu changes le lien 🙂

        J'aime

  2. Parfois, je me dis que je ne relirai jamais les livres que j’ai appréciés étant (beaucoup) plus jeune, car j’ai peur de ternir le souvenir d’une bonne lecture, alors que je n’ai plus le regard assez jeune pour l’apprécier ^^
    Du coup, je te comprends 🙂

    J'aime

    1. Ouais c’est vrai qu’en ce moment je suis en train de relire ma bibliothèque entièrement pour pouvoir refaire mes chroniques que j’avais sur mon ancien blog & je veux que tout soit le plus frais possible 🙂 c’est cool mais en même temps j’ai peur pour certaines lectures car je me dis : est-ce que c’est pas un piège de me replonger dedans pour que ça finisse par un fiasco ?

      Aimé par 1 personne

      1. Je suis d’accord ; impossible de chroniquer un livre lu il y a des années 😮
        C’est un risque à prendre j’imagine ; je pense que c’est surtout l’âge qui entre en ligne de compte. Peut-être devrais-tu éviter les lectures trop jeunesse ou ado ? 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s