Chronique : Caraval de Stephanie Garber

Capture d_écran 2017-11-07 à 14.24.36

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Remember, it’s only a game !

Ce livre me faisait de l’œil depuis la sortie, et quand Monsieur a perdu (sciemment, je le sais maintenant) un pari dont l’enjeu était un cadeau, il était forcé que je choisisse un livre ! Ayant pas mal hésité entre La Faucheuse de Neal Shusterman et Génésis : Le défi des étoiles de Claudia Gray, c’est avec une grande logique que je n’en ai pris aucun des deux et que j’ai décidé d’opter pour Caraval de Stephanie Garber.

Quel bonheur !

Dans ce roman on va suivre Scarlett qui vit sur l’île conquise de Trisda avec sa sœur Donatella. Elle rêve depuis toujours de voir Caraval, une troupe qui a pour réputation de donner des spectacles grandioses.

Elle envoie donc des lettres par dizaines sans jamais recevoir de réponses, jusqu’au jour où… elle découvre une lettre de Légende, le grand Patron avec 3 billets dedans. Un pour elle, un pour sa sœur et un non nominatif, pour son futur fiancé dont elle ne connait pas le nom.

Après quelques péripéties, elles décident de partir à l’aventure sur l’isla de los suenos pour aller voir Caraval et fuir leur tyran de père. Cependant un problème va survenir et Scarlett va perdre sa petite sœur, faisant tout pour la retrouver.

Sur le papier, ça vend du rêve, et dedans aussi !

Stephanie Garber est professeure d’écriture créative dans un collège aux USA, et je peux vous dire que ses élèves ont de la chance.

Je suis heureuse d’avoir découvert ce roman, car depuis quelques temps, je n’avais plus de coup de cœur, voire même des déceptions, et je commençais à me demander si la panne de lecture ne se profilait pas.

Bref, Caraval m’a sauvée.

J’ai juste adoré ce roman et je n’arrête pas d’en parler et de saouler monsieur avec. C’est le premier roman à s’élever au rang de Max, de Sarah Cohen – Scali (les vrais savent, lolilol) → que j’ai d’ailleurs pour projet de relire et de vous chroniquer parce que c’est un crime qu’il ne soit pas sur mon blog.

BREF. Désolée, mais je suis bien trop excitée pour vous parler de Caraval et je ne sais même pas quoi dire.

Un coup de foudre comme on en fait peu.

Ce livre est génial. Tout d’abord, totalement futile mais quand même : la couverture est magnifique. Voilà, maintenant que c’est dit, on peut rentrer dans le vif du sujet.

Caraval, c’est un monde merveilleux qui ne nous donne qu’une envie : plonger dedans avec Scarlett et Donatella et vivre l’aventure à fond, en jouant, bien entendu

Mais Caraval c’est aussi un endroit où règne une atmosphère spéciale, bizarre, et presque flippante. Tout est trop beau, tout est trop coloré, tout est trop enjoué, et tout a un prix.

Du talent à revendre, merci Stéphanie.

J’ai adoré la manière d’écrire de l’auteur, comment elle décrit les émotions en termes de couleurs, sa manière de nous faire sentir les parfums de chacun, tout est magique chez elle. On arrive à s’imaginer tout ce qu’elle sait si bien nous décrire, et l’histoire est si riche qu’on voit que rien n’est laissé au hasard et tout prévu, sans que le roman paraisse mécanique.

De la profondeur dans le récit et ainsi que dans ceux qui le font vivre.

J’ai aussi énormément aimé les personnages et leurs différentes personnalités. Elle amène les choses en douceurs et ne tombe pas dans le cliché et je crois que c’est ce qui m’a le plus plu.

Scarlett est géniale mais craintive, Julian arrogant mais mystérieux, Dante classe mais sûr de lui, Donatella mignonne mais insouciante, et je pourrais vous les décrire comme ça pendant des heures.

Et puis n’oublions pas Légende. LE personnage que personne n’a jamais vu, mais dont tout le monde entend parler.

Et la fin, la fin. Enfin bon, bref.

J’ai beaucoup de mal, comme à chaque fois que c’est un coup de cœur, à écrire ma chronique mais là je pense pouvoir passer au stade coup de foudre et l’élever au rang « Diamant » dans ma liste Booknode. Oui oui, Max va enfin avoir de la compagnie.

Je n’ai qu’une hâte : lire le second tome !

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.10

 

Capture d_écran 2018-05-28 à 14.10.31


6 réflexions sur “Chronique : Caraval de Stephanie Garber

  1. J’ai vu ce livre à la librairie mais puisque j’avais besoin d’un avis, je suis allée sur internet pour en avoir un et je suis tombée sur ton blog ! Du coup tu m’a convaincue et j’y retourne bientôt !

    J'aime

    1. Génial ! J’espère qu’il te plaira autant qu’il m’a plu ! Il y a eu des avis mitigés dessus, mais personnellement, je suis de ceux qui ont eu un total coup de coeur ! N’hésite pas à me redire quand tu l’auras lu, que je connaisse ton avis !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s